L’intervention en établissement

Si votre institution n’a pas de psychologue salarié et vous voudriez solliciter ponctuellement ou régulièrement un psychologue libéral, je me peux aussi intervenir auprès de vos patients, résidents, ou auprès de vos salariés.

 • Les entretiens individuels:

La fréquence des séances se détermine selon les besoins, les attentes et les disponibilités de chaque personne. La durée des entretiens individuels varie entre 30 minutes et 1 heure.

 

 • Les psychothérapies de groupe :

 

J’anime également des psychothérapies de groupe en fonction des besoins, attentes et demandes de votre structure. Ces psychothérapies de groupe se déroulent chaque semaine car la continuité du soin constitue la première des enveloppes psychiques. La durée varie entre 1h30 – 2h.

 

 • Quelles activités de groupe ?

-Psychothérapies à médiation artistiques (Atelier dessin et aquarelle, écriture, modelage)

-Psychothérapies à médiation corporelle (la danse thérapie)

 

 • Pourquoi des psychothérapies à médiation?

Ces médiateurs et la relation transférentielle aident les patients à :

– Réinvestir le monde sensoriel, émotionnel et affectif,

– Mettre des mots,

– S’approprier leurs émotions, leurs sensations, leurs affects.

 

 • Quels objectifs ?

– Permettre très prudemment d’aborder ce que l’angoisse de persécution a bloqué,

– Donner des médiateurs pour contourner l’angoisse et retrouver l’expression de l’émotion qui par la parole ne se ferait pas,

– Amener les patients de retrouver en eux les capacités amoindries par la maladie, une vécu difficile ou difficultés diverses, comme l’estime de soi, la persévérance, les aptitudes relationnelles,

– Faire réinvestir les liens, les émotions, les relations extérieures, donner une expériences nouvelle,

– Créer d’autres configurations de liens entre les patients, selon les activités et les groupes auxquels ils participent.

 

Groupes de parole:

Le groupe de parole est un cadre propice pour favoriser la réflexion, la coopération et la cohésion des personnes autour de thématiques partagées, choisies ou proposées.

Les groupes de parole se trouvent être un cadre propice à la régulation, à la coopération entre les membres d’une équipe. Qu’il s’agisse d’une équipe professionnelle, associative, que le but soit éthique, philosophique, existentialiste, productif, le groupe de parole sollicite et structure une dynamique participative faisant appel aux ressources intra et interindividuelles.

D’ailleurs, un grand nombre de travailleurs sociaux sont eux-mêmes demandeurs d’un encadrement psychologique au travers de groupes de parole où ils peuvent échanger, mettre des mots du sens et « penser » leurs interventions.