Phobies, peurs et angoisses

·    Les phobies et les peurs :
La peur des araignées est-elle une phobie ou une peur normale? Avoir peur de prendre le métro ou l’autobus est-il une phobie?  L’enfant qui refuse d’aller à l’école souffre-t-il d’une phobie?  Comment distinguer les phobies d’une peur normale?

Lorsque l’on dit j’ai « une phobie de… », cela se réfère à une peur excessive, soit d’une situation (ascenseur), d’un objet spécifique (piqûre) ou encore d’une circonstance particulière (foule) qui s’accompagne généralement de l’évitement de l’élément redouté.  Si vous en parlez à vos proches, certains ont du mal à vous comprendre, à percevoir cette sensation de panique, cette impression de mourir, le cœur qui s’emballe, les muscles qui se tétanisent, l’envie de fuir, de s’échapper, de crier…Enfin l’envie d’être ailleurs…
« J’ai peur des serpents mais je peux rester dans la pièce où il y a un serpent » ou «  fuir la pièce et éviter tous les endroits où je risquerais de rencontrer un serpent ».La peur et la phobie se différencient en quelque sorte par l’intensité de la réaction.

Lorsque l’on a une phobie, on reconnaît nos peurs, sans toutefois pouvoir en expliquer l’origine, qui est irraisonnée. Nos peurs nous contrôlent totalement, contrairement à la majorité des gens qui, bien qu’ils éprouvent des peurs, telles craindre un entretien d’embauche ou dormir seul à la maison, trouvent cependant des stratégies  » pour passer à travers  .

·    L’Angoisse :
Utile à faible dose, le stress peut devenir délétère en excès. D’autres troubles lui sont apparentés, mais ils n’ont pas les mêmes causes ou les mêmes conséquences. Anxiété, angoisse, panique…

Quelque soit le déclencheur de votre angoisse (un accident de voiture, une vie de famille trépidante, un patron tyranique et bien d’autres…), cela se manifeste souvent de la même façon, entre autre :
– sensations physiques (ce que l’on appelle « somatisation ») :le cœur s’emballe, la respiration se bloque, un sentiment d’oppression, des tensions musculaires (épaule, bras raides), une sensation d’évanouissement, la gorge sèche, des douleurs au ventre…
– ruminations anxieuses (cogiter, trop penser, images en tête)
Et plus on lutte, et plus tout cela à tendance à augmenter…

En même temps, cela peut être considéré comme un signal d’alarme, que quelque chose nous dérange et  nous stress dans notre vie. Le problème c’est que le signal d’alarme est trop fort.

Par une écoute de soi et un travail adapté, l’hypnose permet d’intervenir efficacement sur les problématiques comme le Stress, la Nervosité et anxiété, les Peurs (de l’abandon, de l’échec, de se sentir prisonnier, du vide, du manque, de la mort…), les Phobies (animaux, avion, sang, ascenseur, foule, aiguilles…)…, le travail est alors axé sur les connections mentales et leur origines, pour transformer la réaction phobique en une réaction neutre et logique.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.